ClubRétrospectivesMeilleur dégustateur round 1

Meilleur dégustateur round 1

La compétition est lancée !

Mercredi 10 février 2016 a marqué le début de notre compétition du Meilleur Dégustateur au Club Français du Vin. Avant de vous décrire la soirée, une petite remise en contexte s’impose.

Il faut savoir que tous les trois ans, les plus grands experts du vin se réunissent et participent au Concours du Meilleur Sommelier du Monde afin de déterminer qui d’entre eux aura le nez et le palais le plus fin. Cette année, le Concours se déroulera à Mendoza, en Argentine, du 16 au 19 avril.

Aussi avons-nous décidé de mener notre propre concours de dégustation à l’aveugle à la mi-avril dans le but d’élire le meilleur dégustateur parmi nos membres. Qui sait, peut-être qu’un jour, un membre du Club Français du Vin décrochera la Récompense Suprême !

Retour à la soirée de mercredi 10 février. Afin de ne pas vous laisser au dépourvu, nous avons organisé une série de soirées d’entraînement à la dégustation à l’aveugle. Le thème de la première soirée était les mono-cépages. Nous avons donc soumis à nos dix participants la sélection suivante :

La Vigne du Bois Joli 2014 de la Maison Foucher-Lebrun, un Pouilly Fumé 100% Sauvignon qui a séduit l’auditoire par son acidité remarquable.

La Cuvée Léon 2014 d’Arthur Metz, un Riesling apprécié notamment pour ses arômes citronnés bien mûrs qui laissent une impression sucrée très agréable en bouche.

Le Château de Fesles 2013, un Chenin Sec doté d’une complexité aromatique très intéressante de par la présence de notes d’agrume et de fruits secs.

Le Chablis Saint-Martin 2013 de la Maison Laroche, un Chardonnay qui a charmé nos participants par son aspect soyeux en bouche et l’inimitable minéralité des grands Chablis.

Un vin surprise s’est glissé dans notre sélection. Il s’agissait plus de faire découvrir ce vin que de tester les connaissances de nos participants. Nous avons toutefois été agréablement surpris car un bon quart d’entre eux a été capable de retrouver le pays d’où il venait, la Hongrie. Il était en effet question d’un Tokaj Furmint 2014 du domaine de Pajzos. Le Furmint est connu à travers le monde dans sa version liquoreuse lorsqu’il est assemblé avec de l’Hárslevelű. Seul, il donne un vin sec expressif et frais très fruité et très gourmand.

Le Haute Côte de Beaune 2013 de Louis Max était un véritable cas d’école pour le Pinot Noir avec une belle robe rubis clair et des arômes de cerise à l’eau-de-vie et de violette. 

Les Rosiers 2014 de Pierre Sourdais, un Chinon 100% Cabernet Franc reconnu par de nombreux participants grâce à sa générosité en bouche et à la sensation qu’il donne de croquer dans un fruit à pleine dent.

Le Crozes-Hermitage Comte de Raybois 2013 de chez Ogier, un Syrah particulièrement expressif et séducteur par ses arômes épicés et ses tanins soyeux.

Nous avons terminé la dégustation par le favori du jury, j’ai nommé les Galets Roulés 2012, un Châteauneuf-du-Pape de chez Ogier qui a su mettre en valeur la Grenache avec ses arômes de fruits confiturés et de réglisse.

A la suite d’une compétition saine et bon enfant, le grand gagnant de la soirée, qui a retrouvé 5 des 8 cépages, est reparti avec une bouteille de Chablis Grand Cru Les Montmains 2011 de Laroche. La concurrence était toutefois féroce, avec deux personnes qui ont su reconnaitre la moitié des cépages et deux autres personnes qui en ont retrouvés trois.

Nous avons hâte de vous retrouver le mois prochain pour une nouvelle session !
 

Partager

Imprimer
Envoyer cette page à un ami

Votre panier est vide