Le magDomainesLa Ficelle de Saint-Pourçain

La Ficelle de Saint-Pourçain

La tradition du bon vin.

Piem, Barberousse, Tignous, Honoré, Samson autant de célèbres dessinateurs qui ont tous en commun l’amour de la Ficelle, l’amour du bon vin et l’amour des copains.
 
Au cœur de l’Allier existe une cave, une cave peuplée d’irrésistibles gaulois qui résistent encore et toujours à l’envahisseur : La Cave de Saint-Pourçain. Si cette cave regorge de merveilles, une a particulièrement retenu mon attention : La Ficelle de Saint-Pourçain.
 
Comment résister à cette démonstration de bonne humeur, de savoir-faire et de savoir-être entre amis. La Ficelle c’est le vin de copains, un vin aux parfums joyeux, à la bouche généreuse et fruitée. Son habillage unique rassemble et divise. Tant mieux s’il divise car il ne rassemblera que les meilleurs !
 
« Une Bande de vignerons sans prétention ni complexes, joyeuse bande de défenseurs du vin de Saint-Pourçain». C’est ainsi que se décrivent les compagnons de Saint-Pourçain. En 1987, Joël Roche, alors meilleur ouvrier de France, dessine la première étiquette. C’est en décembre 1988, à l’apparition de la nouvelle cuvée que née la Confrérie des compagnons de Saint-Pourçain.   
 
Le nom de cette cuvée est un hommage à Sieur Gaultier, tavernier à Saint-Pourçain au XVème siècle. La légende raconte que son estafette était si sombre qu’on avait du mal à évaluer la consommation des clients en fin de service. Excédé par les filouteries et le manque d’honnêteté aviné de ses clients, Sieur Gaultier inventa un nouveau système de mesure : il trempait une ficelle nouée de 25cl en 25cl, l’équivalent de demis et donc de pintes.
 
Chaque année, tous les premiers samedi du mois de décembre on fête l’arrivée de la Ficelle à Saint-Pourçain bien évidemment et dans de nombreux bistrots de France. A cette occasion on ouvre et on ferme ce qu’on appelle un Chapitre. Sous les ordres du Doyen, les compagnons de Saint-Pourçain, vêtus de leur biaude (blouse noire), d’un chapeau noir orné d’un ruban rouge, d’un foulard rouge noué à l’aide d’un petit sabot de bois et de leur pichet d’étain porté en bandoulière se mettent en ligne le long d’une corde à nœuds. Le barde alors de sa grosse voie entonne les premières notes de l’hymne à la Ficelle, repris en cœur par tous les compagnons et la foule en délire !
 
Les chansons de la confrérie :

- C'est à boire
- Fanchon
- Hymne à La Ficelle
- Hymne des Compagnons de La Ficelle
- La Ficelle de chez nous
 
Cela fait maintenant près de 30 ans que la Ficelle existe et passe de crayons en crayons pour rendre hommage à ce vin de plaisir, sans prétention, qui régale son public de fan, chaque année plus important.
Amateurs de traditions et de savoir vivre, je vous recommande chaleureusement la Ficelle de Saint-Pourçain.
 

Partager

Imprimer
Envoyer cette page à un ami

Votre panier est vide