Le magEncyclopédieLa crise du phylloxera et ses conséquences

La crise du phylloxera et ses conséquences

Daktulosphaira vitifoliae

La fin du 19ème siècle a été marquée par un événement très grave : la crise du Phylloxera. Ce puceron importé des Etats-Unis a détruit en quelques années une très grande partie du vignoble français et a provoqué la disparition de cépages et de vignobles ancestraux.

Un puceron compliqué

Ce puceron existe d'abord sous forme de galle et vit sur les feuilles de vigne, puis, prenant une forme souterraine, il s'en prend aux racines et provoque la mort des souches en quelques années. Introduit accidentellement en France (dans des pieds de vignes américains), il s'est développé sur les vignes françaises, aux racines particulièrement sensibles, et a provoqué une destruction massive puisqu'il a fallu arracher plus de deux millions et demi d'hectares.

Les différentes tentatives de lutte

Pour combattre ce fléau, on a d'abord utilisé des insecticides, qui se sont révélés inefficaces, puis on a pratiqué l'immersion des vignes pendant l'hiver, de façon à noyer le puceron. Si les vignobles de la plaine du Languedoc étaient facilement inondables, les meilleures vignes, en coteaux, ne pouvaient être protégées. Enfin, on a eu recours à l'utilisation de variétés résistantes, des hybrides obtenus par croisements avec des vignes américaines, mais dont la qualité était insuffisante.

La solution : le greffage

La seule solution a été de greffer les parties aériennes des vignes européennes sur des racines de vignes américaines, résistantes aux piqûres du puceron. En effet, chez les végétaux, la partie souterraine n'a qu'un rôle de tuyau, qui apporte à la partie aérienne les éléments nutritifs et minéraux. C'est la partie aérienne qui détermine la qualité, en l'occurrence celle du raisin et du vin. Le greffage a donc permis de reconstituer le vignoble français avec les cépages de qualité qui en avaient fait sa renommée.

Les vins frelatés

Après la destruction massive du vignoble, il y eut une pénurie de vins, ce qui encouragea la fraude et la fabrication de vins frelatés. Par exemple, on faisait deux vins avec la même récolte : sur le marc, on rajoutait de l'eau et du sucre et l'on faisait fermenter. C'est ce que l'on appelait la piquette. Il fallut du temps pour réagir face à de tels abus. Ce fut fait en 1905, avec la création du Service de la Répression des Fraudes et en 1907 avec la définition légale du vin : " produit de la fermentation complète ou partielle du raisin frais ou du jus de raisin frais ".

Les différentes tentatives de lutte 1907 : la révolte des paysans du Languedoc

Une fois le greffage mis au point, on replanta surtout dans les plaines fertiles, et nombreux petits vignobles de qualité, situés autrefois dans les coteaux, disparurent, en même temps que leurs cépages traditionnels. D'autre part, les jeunes vignes, très vigoureuses, avaient de forts rendements. Il y eut donc surproduction, ce qui provoqua une chute des cours et entraîna la révolte des vignerons du Languedoc, en 1907. Les 19 et 20 juin 1907, cinq manifestants tombent sous les balles. Le 21 juin à Béziers, 500 soldats du 17ème de ligne se mutinent et fraternisent avec les vignerons, immortalisés par la chanson de Montéhus : " Vous auriez, en tirant sur nous, assassiné la République "

1911 : Révolte en Champagne

Comme en Languedoc quelques années plus tôt, les événements secouent le vignoble champenois qui s'enracinent dans la misère provoquée par la fraude et la mévente. Dès l'automne 1910, les vignerons de la Marne protestent contre les pratiques frauduleuses de négociants, qui introduisent des vins de Touraine, du Languedoc et d'Espagne pour fabriquer du Champagne.

Les premières notions d’appellation d’origine

Face à l'anarchie et à la fraude, provoquées par le phylloxera, les vignobles de qualité ont souhaité réglementer les limites géographiques de production, ce qui fut fait par la loi du 6 mai 1919. La notion d'appellation d'origine fut ensuite complétée par la qualité du produit et ses conditions de production. En 1935 sont créées les appellations d'origine contrôlées.
 

Partager

Imprimer
Envoyer cette page à un ami

Votre panier est vide