Le magTrucs et AstucesConstituer sa Cave

Constituer sa Cave

Comment bien choisir ses vins

Comment constituer sa cave idéale ?

Difficile exercice, celui qui consiste à remplir sa cave lorsqu’on débute. Bien sûr, lorsqu’on a vingt ans de recul et plus, on est rompu à ce genre de péripéties, mais lorsqu’on débute… Doit-on prendre des vins qui vieillissent vite, ou uniquement des vins de garde ? Que des rouges ? Ou aussi des blancs ? Et que faire des moelleux ? Des bulles ? « Je n’aime que le bordeaux, est-ce grave docteur ? » Passons en revue toutes les questions qui vous sont un jour ou l’autre venues à l’esprit.
 
Il existe plusieurs stratégies lorsqu’on souhaite se constituer une cave. La première consiste à se donner un budget total, ainsi qu’un prix moyen par bouteille. Ainsi, si votre budget maximum est de 200 euros, vous pouvez viser une vingtaine de bouteilles autour de 10 euros, c’est déjà un début. Ensuite, n’oubliez jamais que vous constituez votre propre cave, pas celle de vos amis : en d’autres termes, n’achetez que des vins que vous aimez et surtout que vous consommez, si vous n’aimez pas les champagnes il est inutile d’en avoir dans votre cave, du moins au début, les goûts et les opinions changent avec le temps et l’âge.
Par ailleurs, il est fortement conseillé de déguster avant d’acheter, surtout pour ses débuts, ainsi vous serez certains de réellement apprécier le produit : les guides et magazines sont là pour vous conseiller, jamais pour décider à votre place. Après, vient toujours la même question : « J’achète pour boire ou je mets en cave pour garder ? ». On peut suggérer une approche en deux temps.
 
Dans un premier temps, n’achetez que des vins à consommer rapidement, dans les 2 à 5 ans s’entend, et voyez comment votre cave tourne, quelles sont les références qui sont les premières épuisées et celles dont vous hésitez à chaque fois à en ouvrir une nouvelle. Cela vous permet alors de mieux affiner votre consommation réelle, votre budget, ainsi que ce que vous devez entrer dans votre cave. Lorsque vous serez prêts, et cela peut arriver vite, vous achèterez par quantités plus importantes, peut-être 6 ou 12 bouteilles d’un même cru, avec la ferme intention de le laisser vieillir plusieurs années. Ceci n’est possible que si vous avez déjà un solide fond de cave. En effet, rien de plus triste qu’un amateur débutant qui a épuisé l’intégralité de son budget dans deux caisses de grand vin et qui les regarde langoureusement sans avoir rien à proposer dans l’immédiat. Il y a des bons vins à consommer jeunes comme à garder, il faut toujours avoir cela à l’esprit. Au moment d’équilibrer les achats, les préférences régionales vont ressurgir : Bordeaux ou Bourgogne, Rhône ou Languedoc, peut-être certains aiment-ils tout et on les comprend !

Pensez également à votre mode de vie et à la cuisine que vous aimez préparer : si vous ne servez jamais de poissons, vous n’aurez pas une grande attirance pour les blancs, et si vous adorer les apéritifs qui s’éternisent, peut-être votre consommation de vins effervescents ou de vins légers dominera celle de rouges tanniques et charpentés ? Accessoire indispensable d’une cave qui se constitue : un livre de cave, ou moins pompeusement un fichier informatique ou un calepin sur lequel on note tout ce qui entre et ce qui sort, éventuellement avec quelques commentaires d’appréciation pour le futur. Ainsi, vous avez en temps réel une vision de ce que vous avez en cave, et vous connaissez les flacons à ouvrir en priorité.

Ah, dernier associé indispensable à tout amateur qui se respecte : investissez dans un bon tire-bouchon !

 

Partager

Imprimer
Envoyer cette page à un ami

Votre panier est vide